Les Héros du Sommeil !

Quelles sont les conséquences d’un manque de sommeil chez l’enfant ?

CONSÉQUENCES D'UN MANQUE DE SOMMEIL CHEZ L'ENFANT

Clémence Gléran

Dernière mise à jour le : 07.07.2021 4 min.

Le sommeil est un acteur de première importance dans le développement général de l’enfant. Les expressions « dormir comme un bébé » ou « dormir comme un enfant » sont synonymes d’avoir un excellent sommeil. Mais, la plupart des enfants manifestent des troubles du sommeil à différentes périodes de la croissance.

En effet, les études épidémiologiques issues de plusieurs pays à travers le monde nous informent qu’unpourcentage important de jeunes enfants a des problèmes de sommeil. Or, certains troubles peuvent entraîner beaucoup de fatigue et nuire au développement de ces derniers.

sommeil chez l'enfant
  • Intro
  • Le cycle et le temps de sommeil d'un enfant
  • Quels sont les différents troubles du sommeil chez l’enfant ?
  • Des conséquences très importantes sur l’évolution de l’enfant
  • Comment améliorer la qualité de sommeil de son enfant ?
  • Notre sélection des meilleurs matelas

Le cycle et le temps de sommeil d'un enfant

Les enfants, comme les adultes, ont un cycle de sommeil qui se divise en plusieurs phases. La première s’appelle l’endormissement. Ensuite, viennent le sommeil profond et enfin le sommeil paradoxal. C’est durant ce dernier que l’enfant se met à rêver. Chez les bébés, ces cycles sont plus courts que pour les adultes. En effet, de 0 à 3 ans, ils durent environ 75 minutes. Ce n’est qu’à 4 ou 5 ans que l’enfant commence à avoir le même cycle qu’un adulte, à savoir de 90 minutes.

Les enfants ont aussi besoin de dormir beaucoup plus que nous, cela varie selon les âges.

  • Les nouveau-nés : de 16 h à 17 h par jour ;
  • De 1 à 2 ans : de 11 h à 14 h ;
  • De 3 à 5 ans : de 10 h à 13 h par jour ;
  • De 6 à 12 ans : de 9 h à 11 h par jour ;
  • Plus de 12 ans : de 8 h à 10 h par jour.

besoin en sommeil selon l'âge

Quels sont les différents troubles du sommeil chez l’enfant ?

Les enfants ont un sommeil très difficile. Durant leur croissance, ils peuvent manifester trois types de troubles du sommeil.

Les insomnies

Les insomnies se manifestent de deux manières chez l’enfant. Il peut s’agir de difficultés à l’endormissement ou de réveils nocturnes. Elles peuvent être provoquées par plusieurs choses. D’abord, cela peut être dû à un rythme de sommeil décalé favorisé par des activités trop stimulantes en fin de journée. Ensuite, l’enfant peut être anxieux au moment de s’endormir. Enfin, dans des cas plus rares, l’enfant peut être un petit dormeur.

Les réveils nocturnes de l’enfant sont souvent sans conséquence, car la plupart d’entre eux se rendorment sans l’intervention des parents. Néanmoins, on estime qu’environ un enfant sur trois ne parvient pas à se rendormir et finit par pleurer et rechercher les parents. Cette situation est due à une forme d’anxiété à se réveiller seul. Il y a d’ailleurs très souvent un lien avec la difficulté à l’endormissement.

Les hypersomnies

C’est un phénomène plutôt rare qui touche beaucoup plus les adolescents. Cela se manifeste par un besoin de sommeil excessif ou par des phases de somnolence voire de narcolepsie durant la journée.

Les parasomnies

Ce phénomène désigne des manifestations inhabituelles durant les différentes phases de sommeil. Les terreurs nocturnes sont des troubles très fréquents chez les enfants, cela concerne 40 % des moins de 6 ans. L’enfant se réveille pendant la phase de sommeil profond et manifeste des signes de frayeur. Les cauchemars interviennent dans la phase de sommeil paradoxal et sont très fréquents chez les sujets de 3 à 6 ans.

L’apnée du sommeil est également un trouble qui se manifeste chez certains enfants (environ 2 %). Si vous constatez un important ronflement et des pauses respiratoires, il faut consulter un médecin qui proposera plusieurs solutions (retrait des amygdales et des végétations, corrections au niveau de la dentition…).

Il existe d'autres manifestations plus spectaculaires des parasomnies chez l’enfant. Le somnambulisme est une phase de réveil sans conscience pendant le sommeil profond. L’enfant peut se lever, marcher et faire des choses sans s’en rendre compte et ne se souvient de rien le lendemain. La somniloquie est le fait de parler en dormant. Les rythmies du sommeil sont des mouvements répétitifs au moment de l’endormissement. Le bruxisme désigne le fait de grincer des dents. Enfin, l’énurésie est un trouble qui entraîne la mixtion involontaire. On considère que l’enfant est énurétique quand il fait « pipi » au lit au moins deux fois par semaine.

Des conséquences très importantes sur l’évolution de l’enfant

Le manque de sommeil a des conséquences sur la vie des enfants tout comme sur celle des adultes. Les médecins observent généralement des troubles du caractère, des états de somnolence, des difficultés à maintenir l’attention qui peuvent perturber l’apprentissage scolaire voire une prise importante de poids. En effet, les enfants en bas âge qui vont au lit à des heures régulières, et sont mieux en mesure de contrôler et de réguler leurs propres émotions, sont moins susceptibles de devenir des pré-ados obèses, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale International Journal of Obesity.

Le manque de sommeil ne se manifeste pas de la même manière chez l’enfant d’âge et chez l’adulte. En effet, alors que l’adulte montre de l’apathie et des bâillements, le jeune enfant présente plutôt de l’hyperactivité, de l’irritabilité et un seuil de tolérance abaissé.

De plus, les bébés de 2 ans et demi qui n’ont jamais fait de nuits complètes dorment moins que les autres. Ainsi, chaque nuit, ils dorment en moyenne 1 heure et 22 minutes de moins par rapport aux "bons dormeurs" du même âge.

Pour résumé, voici les principales conséquences d'un manque de sommeil chez l'enfant :

  • une difficulté à gérer ses émotions, et donc provoquer des sautes d’humeur. L'enfant peut également être impulsif, agressif ou encore avoir tendance à être déprimé ;
  • un comportement plus hyperactif ;
  • de la difficulté à rester attentif et concentré ;
  • tendance à manger moins bien et à prendre du poids.

Comment améliorer la qualité de sommeil de son enfant ?

Si vous voulez que votre enfant s’endorme mieux, il faut respecter cinq règles.

Utilisez une bonne literie

Un enfant a besoin de s’endormir dans un lit confortable et rassurant. Or, la qualité du matelas peut être déterminante pour gérer les problèmes à l’endormissement et les réveils nocturnes. Sur notre site, vous trouverez des comparatifs et des tests complets concernant les matelas pour bébés ou pour enfants. Vous pourrez alors choisir plus facilement en fonction de la densité de la mousse, de la fermeté, des dimensions et de la respirabilité. L’accueil du matelas est également très important pour le confort. Privilégiez un matelas avec une face pour l’été et une face pour l’hiver puis choisissez une garniture naturelle traitée contre les allergies. En cas de problème d’énurésie, il est préférable d’avoir une alaise pour la nettoyer plus facilement.

La taille du matelas est également un critère important à prendre en compte. En effet, votre enfant grandit très vite dans les premières années et vous ne voulez pas avoir à acheter un nouveau matelas tous les ans. Pour les bébés et jeunes enfants, nous recommandons des matelas de dimensions 60x120 cm et de 70x140 cm. Ensuite, quand l’enfant grandit, nous vous conseillons d’acheter un matelas un peu plus grand. En règle générale, nous conseillons des matelas 90x200 cm pour les enfants de plus de 6 ans. Ainsi, vous pourrez le garder jusqu'à l'âge adulte.

Avoir une activité physique

Quand un enfant pratique un sport régulièrement dans la journée, on constate que la qualité de son sommeil est bien meilleure.

Instaurer une routine de sommeil

Pour commencer, il faut être régulier dans l’heure du coucher. Ensuite, il faut passer un moment de calme et de détente avec une faible luminosité. On peut lire une histoire ou passer une musique douce, par exemple. Enfin, il faut essayer de quitter la chambre alors qu’il n’est pas encore endormi. Il aura ainsi l’habitude de s’endormir seul et sera plus serein dans ses phases de réveil nocturne.

Pas d’activités stimulantes avant le sommeil

Si votre enfant a besoin de se dépenser pendant la journée, il faut absolument réduire ces activités le soir. Au contraire, il ne faut pas trop le stimuler pour faciliter son endormissement. Pour les mêmes raisons, il faut éviter de le laisser devant un écran avant le coucher.

Une bonne alimentation

Les médecins recommandent d’éviter de donner aux enfants des aliments stimulants. C’est le cas des sodas, des bonbons, du chocolat ou pire encore, des boissons énergisantes. Ensuite, laissez-les digérer quelque temps avant de les coucher pour que la digestion ne perturbe pas leur sommeil.

Pour plus d'informations pour vous guider sur la santé de votre enfant au quotidien, nous vous recommandons le site du Ministère des Solidarités et de la Santé, qui est très bien fait.

Notre sélection des meilleurs matelas

Nous vous présentons ici les meilleurs matelas. Vous trouverez le meilleur matelas, tous critères confondus, ainsi que le meilleur par catégorie. Chacun de ces matelas est un produit de qualité provenant d'un fabricant fiable. Et bien sûr, ces matelas intègrent les dernières innovations qui en font des produits supérieurs aux autres.

Clémence Gléran

Passionnée par le bien-être et pratiquant le Yoga 🧘 depuis 6 ans, j’ai à cœur de partager avec vous mes découvertes, retours d’expériences, conseils et astuces pour améliorer la qualité de votre sommeil 😴 Je mets un point d’honneur à ne vous recommander que des produits de qualité qui vous aideront à mieux dormir.

Meilleures alternatives

Nous recommandons ces matelas offrant un excellent rapport qualité-prix :

Tediber L'incroyable matelas Tediber
Tediber À partir de 200 €

Toute l'année au même prix !

Promotions sur les meilleurs matelas
Ces articles pourraient vous intéresser

*Lien d'affiliation - Nos articles ne sont pas sponsorisés et sont écrits par nos testeurs indépendants. Nous pouvons toutefois toucher une commission si vous achetez un produit via nos liens, par exemple via le bouton "Vérifier le prix". Cette contribution nous permet de payer les frais de gestion de ce site. Le prix d'achat de ces produits n'est pas impacté à la hausse du fait de ces liens.